25/08/2011

2.6 Absurdités

Duplat Guy, La libération joyeuse de la langue, LB 27/09/2000

 

Jean-Marie Klinkenberg, vice-président du Conseil supérieur de la langue française :

« Les professeurs ont un rôle très important auprès des jeunes.  Ils doivent honnêtement admettre que l’orthographe qui braque tant de gens est objectivement absurde et ne répond à aucune cohérence. Tous les linguistes le savent, (…).  Les professeurs doivent dire, à la fois, qu’elle est absurde et nécessaire. 

 

 

Les « finesses » du français …

0 Comment peut-on prononcer un « h  aspiré » ?

1 Une séance en matinée (= l’après-midi)

2 Un procès verbal est écrit.

3 Un thé dansant.( le thé ne danse tout de même pas )

4 Une soirée dansante ( une soirée qui danse )

5 Une sauterie. ( on n'y saute pas; on y danse )

6 Des petits pois moyens. ( comment peut-on être les deux ? )

7 Avoir une idée derrière la tête (les idées sont plutôt dans la tête ) .

8 Brûler un feu rouge. ( D' abord, ce n' est pas un feu, mais une lumière ou

une lampe, et on ne brûle pas ces choses-là. )

9 Faire de l'alpinisme dans les Pyrénées.

10 Une place debout. ( Une place n' est ni assise, ni debout ni pendue)  Etc.

14:57 Écrit par justitia & veritas | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.